Les Echos : Mathilde Boulachin, entreprendre sans modération

Événements Presse / 27 septembre 2017

Les Echos : Mathilde Boulachin, entreprendre sans modération

Dans le cadre d’un dossier sur « La nouvelle France de l’entrepreneuriat au féminin », Les Echos a consacré un article à Mathilde Boulachin, fondatrice de Pierre Chavin.

Son modèle entrepreneurial, basé sur la différenciation et l’innovation, et son parcours peu conventionnel, interpellent à l’heure où les femmes s’imposent en tant que leader dans les entreprises.

Après une école de commerce et un DESS sur l’analyse des marchés émergeants, Mathilde Boulachin décide de faire ses armes à l’étranger et débute son parcours professionnel au sein d’une multinationale suédoise spécialisée dans la technologie médicale. Elle retiendra de cette expérience l’efficacité du modèle scandinave qui laisse une chance à la jeune génération de convaincre. Un modèle qu’elle s’efforce d’appliquer dans sa propre entreprise.

Très tôt, à vingt-sept ans, Mathilde est promue à la tête d’une équipe. À ce moment, l’entrepreneuriat s’impose à elle comme une évidence : « On ne le devient pas [entrepreneure], c’est inné et on le sait très tôt. »

Originaire de Champagne, Mathilde Boulachin a toujours été bercée par l’univers des bulles. Elle devient vite l’ambassadrice du champagne dans son entreprise suédoise pour de simples dégustations en interne. Là, le déclic intervient et elle prend la décision de rentrer en France pour suivre un master en vins et spiritueux. Elle retourne ensuite à Stockholm importer du vin sur un marché qu’elle connaît maintenant fort bien.

En 2008, de retour en France, elle créé sa première société de conseils marketing au service des viticulteurs souhaitant exporter.

En 2010, elle fonde Pierre Chavin, société de négoce, avec Fabien Gross. Pour exister, les deux associés établissent une ligne de conduite : « nous nous sommes positionnés sur l’innovation, la différenciation et l’internationalisation ».

Rapidement, Pierre Chavin devient célèbre pour ses vins et mousseux bio mais surtout pour ses marques de boissons à base de vin désalcoolisé.

Les clés du succès ? Le marketing, la créativité et une forte capacité à innover.

Avec son expérience atypique, Mathilde Boulachin n’a pas peur de la différence et se plaît à prouver qu’être une femme avec de jeunes enfants, n’est pas un frein à l’entrepreneuriat mais bel et bien une réelle motivation.

PDF

Cette news mérite sûrement d'être partagée.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×